▲ La culpabilité de la blogueuse : doit-elle justifier son absence ?

Bonjour la planète !

Le 25 juin dernier, je vous annonçais mon « grand » retour sur la blogosphère (si vous ne l’avez pas vu, vous pouvez vous rattraper ici !). Alors, entre cette fameuse date et aujourd’hui, le 25 octobre, donc quatre mois…. seulement trois articles ont été publiés. Vous sentez le paradoxe venir ? J’annonce mon retour pour finalement vous pondre trois articles en quatre mois. Je pourrais vous expliquer que je n’avais pas le temps (ou que je ne l’ai pas trouvé), que j’ai eu un mois d’août très chargé et que finalement, à la rentrée, j’avais complètement oublié son existence (ou presque). Et puis je me suis posée une question : pourquoi devrais-je justifier de mon absence (encore une fois) ?

Vous êtes bien installés ? C‘est parti pour la dissertation !

La culpabilité de la blogueuse blogger pour soi ?

C’est mon blog après tout, je fais ce que je veux…

Lorsque je lisais beaucoup de blogs (ouais disons que maintenant cette pratique se fait rare…), je voyais de nombreux articles qui commençait part « Je suis désolée de ne pas avoir posté d’articles cette semaine CAR …. » Et là commençait une longue liste d »explications.

Réponse A : Manque de temps avec les cours.
Réponse B : Ma grand-mère venait manger.
Réponse C : Problème technologique.
Réponse D : J’avais piscine.

Mais pourquoi ? Pourquoi se donner autant de mal à expliquer le pourquoi du comment un article n’a pas été posté pendant une semaine. J’ai envie de vous dire que c’est VOTRE blog, votre univers. Je n’ai pas besoin de savoir pourquoi vous êtes parties. Je comprends que vous ayez une vie à côté et que le blog peut parfois passer au second plan.

Je vais vous dire un secret : ce n’est pas grave. Vous pouvez partir, vous déconnectez un temps et quitter la blogosphère. Vous ne devez rien à personne. un blog est très personnel, parfois, nous avons besoin de le quitter pour peut-être mieux le retrouver (ou pas). Il ne doit pas devenir une contrainte ou une source d’angoisse. A la base, un blog est créé pour partager, pour se sentir plus léger (enfin je pense). Certaines choisissent l’anonymat d’autres se dévoilent entièrement. Chacune a ses idées, ses envies… Et chacune devrait avoir la possibilité de partir pendant plusieurs mois sans en informer personne.

Pourtant, je connais très peu de blogueuses qui partent sans prévenir. Tout simplement parce qu’arrive ce qu’on appelle communément le syndrome de « la culpabilité de la blogueuse« .

La culpabilité de la blogueuse je suis désolée

Mon blog n’existerait pas sans vous : la culpabilité de la blogueuse.

Après ce beau discours de « faites ce que vous voulez, c’est votre monde, gnah gnah gnah« , vous risquez quand même de vous sentir quelque peu coupable. C’est presque inévitable en fait. Parce que, même si vous écrivez pour très peu de personnes, ces lecteurs vous attendent. Et ce n’est pas honnête de partir comme ça, sur un coup de tête, sans rien leur expliquer.

Je pense donc qu’il existe un certain « contrat » entre la blogueuse et ses lecteurs. Si cette dernière rompt leur confiance, ils se sentiront trahis et ne voudront pas revenir la lire. Au final, cela peut se comparer aux écrivains : ce dernier s’engage à écrire son livre jusqu’au bout, et le lecteur s’engage à le lire. C’est un peu pareil pour une blogueuse. C’est pourquoi pour se sentir mieux, la blogueuse écrit un article, plus ou moins long, pour expliquer son absence. Parce qu’elle s’y sent obligée. Obliger de se justifier. Obliger de tout vous expliquer. Et c’est important d’être transparente, mais pas trop quand même.

Oui, la justification est un bon moyen pour ne plus culpabiliser. Mais, il ne faut pas le faire à chaque fois, dans tous les articles… Je dirais que pour quelqu’un qui commence son blog, ce n’est pas la peine qu’au bout d’une semaine vous vous justifiez, vous comprenez, vos lecteurs doivent être infimes… Mais, plus on est une blogueuses connue, renommée, plus le contrat avec ses lecteurs est important.

Se justifier est une question d’honnêteté.

Je suis partie et je suis revenue, pour de bon cette fois-ci ?

Et pour moi alors ? Ça y est ? C’est bon ? Ou j’écris cet article pour encore faire la morte pendant quatre mois ? Vais-je me justifier auprès de vous ?

A vrai dire, je ne savais plus comment revenir. Je me voyais mal vous écrire un article sur le dernier film que je suis allée voir au cinéma, comme ça, oklm. Et puis, cela fait si longtemps que je ne me suis pas remise à fond dans la blogosphère… J’ai l’impression d’avoir manquer pleins de choses. Lorsque je suis retournée sur Hellocoton, j’ai remarqué que beaucoup de blog que je suivais ont, eux aussi, disparu sans laisser de traces, tandis que de nouveaux se sont fait leur petite place. Difficile de retrouver sa place après ça.

Ce début d’année a été riche pour moi. Déjà, je suis revenue de vacances le 8 septembre et là, a commencé la renaissance du phénix. Je suis partie dans un délire de mode de vie plus sain, et croyez le, c’est très difficile pour moi qui n’aie connu que le steack et les pâtes dans mon enfance. Je me suis donc concentrée à forger cette nouvelle Laura, ce qui n’est pas de tout repos. Je vous expliquerais tous ces changements dans un prochain article, promis.

Pourtant, l’envie d’écrire est revenue. L’envie aussi de retrouver le bien fou que produisait l’écriture. Retrouver cet univers. Retrouver mon petit bébé. J’ai ouvert wordpress avec un peu d’appréhension, comme si je ne me souvenais plus très bien de comment faire. J’ai cliqué sur « Ajouter un article » et, sans savoir vraiment, j’ai commencé à rédiger cet article. Comme ça. Sans brouillon, sans idée. Juste au fil de mes pensées. Mes doigts ont commencé à danser sur les touches du clavier, écrivant une lettre, un mot, puis une phrase, jusqu’à ce que je me laisse emporter par l’écriture.

Alors, suis-je de retour pour de bon ? L’avenir nous le diras.

Et vous, est-ce important qu’une blogueuse se justifie de son absence ?

 

Au revoir la planète !

Sans titre

 


Pour boire un coup ensemble c’est par ici !

bouton FB 1

bouton hc 1 bouton IG 1 bouton PR 1

Publicités

25 commentaires

  1. C’est vrai qu’il existe « une culpabilité de la blogueuse », il m’arrive moi-même de me dire « allez dépêche toi ça fait un petit moment que tu n’as pas publié » mais bon comme tu le dis si bien c’est notre blog on fait ce qu’on veut :p
    Certaines blogueuses engagent certaines promesses envers leurs lecteurs comme par exemple « un article tous les mercredis » alors quand elle ne publie pas les lecteurs peuvent être déçus je comprends…je pense que c’est mieux de ne pas faire de promesse et d’écrire quand on en a l’envie 🙂

    J'aime

    • Je pense surtout aux blogueuses influentes. Parfois, les lecteurs peuvent être tellement impatients ! Ce n’est pas évident.
      J’avais moi même commencé comme ça, en me disant un article tous les dimanches. Et puis finalement, à avoir trop de contraintes, j’ai abandonné. Comme tu le dis, il faut écrire quand on en a envie, et pas parce qu’on se met la pression 😉

      J'aime

  2. Coucou après chacun fait selon sa culpabilité ou pas. Je préviens quand je pars en vacances, après chacun est libre de faire comme il entends.
    Après pour un départ de plusieurs mois, cela ne m’est pas encore arrivé, tu es libre de te justifier ou pas, après totu c’est ton blog et ton échappatoire, bisous

    J'aime

    • Bien sûr que chacun est libre de faire ce qu’il veut. 🙂
      Je tenais simplement à souligner le fait que d’un côté, on nous rabache que c’est notre univers. Mais d’un autre, je pense qu’il y a un contrat qui nous lie avec les lecteurs et qu’ils sont en droit d’être tenu au courant. 🙂

      J'aime

  3. Ton article tombe bien 😉
    Je viens tout juste de revenir après 1 mois et demi et c’est vrai que mon premier réflexe était de m’excuser et d’expliquer mon absence mais j’ai vite réprimé cette envie. Après tout ça ne regarde que moi et si j’en ai pas parlé c’est pas pour rien…
    Je n’ai aucun rythme pré-établi pour mes articles. J’écris quand je veux, sur ce que je veux.
    C’est juste qu’il y a des moments dans notre vie où on a pas que ça à faire… Après si je devais fermer mon blog je pense que je ferais quand même un petit message…
    Mais c’est vrai que pour les gros blogs c’est un vrai boulot et quand il y a des centaines de personnes qui attendent après toi, tu peux plus faire ce genre de choses mais bon…. j’en suis loin 🙂

    J'aime

    • Oh je suis ravie que cet article te plaisr ! 😀
      Après, je pense que tout dépend du niveau auquel tu te confies au blog. Certaines se confient entièrement, jusqu’à dévoiler des choses très intimes, alors que d’autres préfèrent ne rien dire pour se protéger. Je pense que c’est a chacune de réussir à trouver son équilibre et à trouver le ton qu’elles veulent donner à leur blog. 🙂

      J'aime

  4. Je comprends cette envie de justifier le moindre retard et absence quand on est blogueuse. J’avais la même envie au début de mon blogging et au fil de temps je me suis rendue compte que quelques fois c’était normal d’avoir des retards au niveau des articles parce que je fais autre chose à côté et que je n’ai pas tout le temps le temps de tout faire. Du coup, aujourd’hui je me sens moins coupable quand je ne poste rien et je ne me sens pas le besoin de tout expliquer la raison ou quoi, c’est mon blog je fais ce que je veux en quelques sorte :).

    Bisous et bienvenue à nouveau dans la blogosphère ma belle :).
    Noémie xx

    J'aime

  5. A chaque fois que je lis une excuse dans un article, ou dans un message sur Hellocoton, je me dis qu’il n’y a pas besoin. Je comprends la culpabilité, je l’ai vécu aussi parce que ces derniers temps je poste vraiment moins qu’avant, mais je ne me suis pas excusée. Certes, il y a des gens qui attendent, peut-être, une espèce de contrat, comme tu dis, peut-être… mais s’excuser je trouve que ça fait très vite « je suis obligée de poster, alors je m’excuse de ne pas l’avoir fait : d’avoir manqué à mon devoir, d’avoir fait une bêtise ». On s’excuse quand on fait une bêtise, quand on blesse quelqu’un… alors s’excuser après une longue absence sur un blog, et se justifier, ou même, pire, s’excuser parce que l’on a l’habitude de publier le mardi et le vendredi mais que on ne publiera que samedi parce qu’on n’a pas eu le temps, qu’il y avait un temps pourri pour les photos, etc., je ne trouve pas ça nécessaire.

    J'aime

    • Je suis ravie de te voir par ici Melgane, tu as toujours un avis constructif à donner 🙂
      Si je reprends un peu ton développement, on devrait s’excuser lorsque l’on blesse quelqu’un, alors est-ce qu’on peut dire que ne pas publier et ne pas prévenir ses lecteurs est une forme de blessure ?
      Tu as quatre heures !

      Non plus sérieusement, j’y crois à ce contrat entre la blogueuse et ses lecteurs. Lorsque je lis des blogs depuis un moment et que d’un coup, il n’y a plus rien, j’aime bien savoir pourquoi. Parfois, je me prends à m’inquiéter pour un blogueuse… Donc ça me rassure, si elle poste un petit message en disant « Désolée j’ai une vie à côté ». Ahah !

      J'aime

      • J’essaye, j’essaye ! 🙂

        Quatre heures ! Je vais essayer de répondre en moins que ça ! C’est une question intéressante… et j’ai envie de dire non… par blesser j’entendais vraiment dire une bêtise pour rigoler et c’est mal pris, par exemple, ce genre de choses… et puis il me semble que la plupart des lecteurs lisent plusieurs blogs à la fois, du coup ils ne se rendent pas vraiment compte de notre absence. Parfois un article arrive dans mon fil d’actu et je me dis « ah ! ça fait super longtemps qu’elle n’a pas posté ! » plutôt que « ah ! enfin ! quelle ingratitude envers ses fans de ne pas écrire plus souvent ! ». Et comme j’avais du mal à développer, je suis allée voir la définition de « blesser » et alors dedans y’a « offenser » et « déplaire » du coup, oui, ne pas poster peut déplaire aux lecteurs… mais est-ce qu’il y a vraiment des personnes à qui ça déplaît ? Je veux dire… ce mois-ci j’ai dû écrire 4 ou 5 articles alors que d’habitude c’est plutôt le double. Pourtant personne ne m’a dit que je me relâchais, que c’était n’importe quoi, ou des trucs comme ça… quand une blogueuse n’a pas écrit depuis longtemps je suis contente de la lire, je ne lui en veut pas de ne pas être venue plus tôt. Après c’est vrai aussi que je suis un individu, donc tout le monde ne réagit pas comme moi (et heureusement, parce que ça ferait flipper).

        Je vois ce que tu veux dire. Par exemple il y a une blogueuse que j’aime bien qui a disparu et disparaît régulièrement (en changeant carrément de blog) parce qu’elle est poursuivit par une troll, et quand je la perd de vue je suis vraiment triste, et je me lance régulièrement à sa recherche (c’est pas d’la tarte). Mais c’est vrai aussi que quand une blogueuse que je suis n’a pas publié depuis vraiment très très très longtemps et que je m’en aperçoit quand je fais du tri dans mes abonnements, j’ai tendance à me désabonner.

        J'aime

      • Tiens, ta dernière phrase est intéressante. Tu dis que tu te désabonnes lorsque tu vois qu’une blogueuse n’a pas publié depuis très longtemps. Ce qui en soit est « normal » je dirais : puisqu’elle n’écrit plus rien, rien ne sert de la suivre encore. Et pourtant, elle peut revenir un jour. Bien sur, on ne peut pas se baser sur des peut être :p

        Après je pense que ça dépend de la communauté, des lecteurs que tu as autour de toi. Et là se pose la question des relations que l’on entretient avec une blogueuse : a quelle point nous sentons nous proche d’elle ? Je me rappelle d’un youtubeur qui publiait régulièrement des vidéos. Puis un jour, du jour au lendemain, il n’a plus rien publié, sans prévenir personne. Et là, de nombreuses personnes sont venus le lyncher, en lui disant que ce n’était pas normal. J’avais halluciné devant cet acharnement.

        Alors oui bien sûr, il y a des blogueuses comme toi que je suis mais sans rien de plus, je veux dire, sans attache particulière. Et d’autres avec qui j’ai eu des liens et même si elles ne postent plus, je garde leur blog sous la main, au cas où elles reviendraient un jour…

        J'aime

      • Oui, elle peut revenir un jour et la logique voudrait que je reste abonnée justement en attendant son retour ! Ce qui rejoint l’idée d’un contrat, finalement : la blogueuse écrit, me fidélise, et je lis. Si je n’ai pas ma carotte je ne suis plus.

        C’est vrai que cet acharnement est hallucinant (puis ça va lui donner envie de revenir à ce pauvre gars). Surtout qu’il était peut-être en deuil, ou en train de déménager… je comprends qu’une personne n’ait pas envie de dire qu’elle déménage… tout le monde n’est pas une youtubeuse beauté et ne fait pas de room tour !

        La question de l’attachement à la blogueuse est vraiment intéressante ! Au fond je crois qu’on lit chaque blog différemment. Là il y a une blogueuse que je suis qui n’a pas publié depuis vraiment longtemps et j’y pense régulièrement, alors que d’habitude je m’en fiche… mais j’ai hâte de son prochain article. Et puis il y a les blogs que l’on ne visite que de temps en temps parce qu’on tombe sur leur nouvel article dans le fil d’actu général d’Hellocoton et qu’on sait que le dernier qu’on a lu était sympa, ou parce que le titre interpelle, ou parce qu’elles sont en sélection…

        J'aime

  6. Perso je trouve pas nécessaire ces excuses, moi je blog sans pression, quand j’ai l’envie et le temps. Même si j’essaie d’avoir des articles réguliers je n’ai pas de jours fixe car je n’arrive pas a m’y tenir. Je préviens juste sur Fb quand je part en vacances mais pas de justifications si je ne sort pas un article pendant une à deux semaines par ce que je pense que ma communauté n’est pas accro a mon blog au point de ressentir un manque 🙂

    J'aime

  7. Coucou, alors moi perso je n’ai jamais en trois ans de blog eu envie de me justifier sur un rythme plus ou moins lent de publication d ‘articles. J’estime que je passe déjà beaucoup de mon temps perso à alimenter mon blog donc je dois y prendre du plaisir et e communique que quand j’ai de vraies choses à communiquer. Donc voilà, ça n’alimente pas le débat mais perso même si je vois des lecteurs récurrents j’ai surtout beaucoup de gens de passages (même si certains habitués adorables m’écrivent en privé de très gentils messages de soutien) donc je me dis : tout cela vit même quand je ne l’alimente pas 😉

    Bises !

    J'aime

    • Coucou Sabrina !
      Et bien je dois te dire bravo à toi ! Bravo pour avoir réussi à ne pas culpabiliser d’avoir une vie à côté et surtout bravo pour avoir réussi à garder ton blog comme une source d’apaisement.
      Et c’est ça la magie de web : même si on s’absente, la vie continue. 😉

      J'aime

  8. Quand une blogueuse se confond en excuse pour son absence ça m’énerve plus qu’autre chose en faite …
    Je m’en fiche qu’elle justifie son absence en me racontant sa vie, j’aime juste lire les articles écrit, et si il n’y en a pas c’est pas grave j’attend et au pire je fouine sur le blog pour trouver ou la contacter pour lui dire que ces articles manque à la blogosphere et peut être lui donner un peu de baume au coeur.
    Et à l’inverse ça ne me viendrais pas à l’idée de justifier mon absence dans 3-4 articles, peut être que je préviendrais sur la page fb mais je trouve ça assez malsain de s’excuser tout le temps :p

    J'aime

  9. Excellent ton article 🙂
    Je n’aime pas qu’une blogueuse s’excuse de son absence, ça me laisse l’impression qu’elle veut dire « ne partez pas … je reviens bientôt », bref qu’elle a peur de perdre des lecteurs.
    C’est ton blog, tu fais un article, je suis contente de le lire, c’est tout.
    Il n’y a pas de contrat, chacun vient, part, revient quand il veut, le blogueur et le lecteur.
    Bonne journée

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s