▲ Cette relation que j’aurais aimée avoir.

Hello les agneaux !

La plupart d’entre nous ont un frère, une sœur, ou plusieurs de ces énergumènes qu’on a eu envie de tuer au moins une fois dans notre vie. C’est normal d’ailleurs non ? C’est un peu la relation logique entre frère et sœur : on s’embête, on se fait des crasses gentilles, on se pardonne, on rigole et on recommence.

Alone balançoire

Sauf que parfois, ça dégénère. Et ça dégénère tellement que l’on aurait préféré avoir un hamster. Vraiment.

Alors j’envie, j’envie celles et ceux qui s’entendent bien avec leurs frères et sœurs. Moi aussi j’aimerais avoir ce genre de relation, presque fusionnelle au final. Comme si nous étions des amis. Même, je ne demanderais pas tant, seulement un peu plus de partage. Mais ce n’est pas le cas. Au fur et à mesure que nous grandissons, nous nous éloignons, comme si nous devenions deux étrangers vivant sous le même toit.

Mon petit frère et moi avons toujours été très différents, je dirais même à l’opposé : une grande sœur bien élevée qui réussit toujours tout à côté d’un petit frère turbulent et jouant la racaille des bac à sable. Peut être que je n’ai pas été assez là pour lui, comme aurait dû l’être une grande sœur. Je pourrais rattraper le temps me direz vous, mais cela est bien trop tard. On ne s’adresse même plus la parole.

Alors, le plus difficile dans tout ça, c’est de le voir sombrer, petit à petit. Et, malgré toutes les souffrances qu’il m’a infligé, les nombreuses fois où la déception a fait place, je ne peux qu’espérer qu’un jour, il s’en sortira, qu’un jour il comprenne que tout ça, c’est du vent et qu’il doit revenir. Je voudrais l’aider. Je voudrais lui dire que je suis là, qu’il n’est pas seul… Mais il est maintenant trop loin, et je n’ai plus l’envie de lui tendre la main jusqu’à ce qu’il me la prenne pour mieux me la tordre. Il est devenu un fantôme que je ne vois presque jamais. Une ombre qui a su me faire peur. Un petit frère qui ne l’est plus.

Aujourd’hui, je me sens comme fille unique. Et je m’autorise à rêver de cette relation que j’aurais aimé avoir avec lui, celle de confidences, de rires, de partages… Et cet espoir disparaît dans la fumée qu’il recrache en regardant le monde avec mépris.


Tu as des frères et soeurs ?
Quelles sont tes relations avec eux ?
Tu peux rejoindre la page facebook
pour me dire des mots doux.


 

3..2..1.. Virée dans l’espace


Publicités

21 commentaires

  1. Je peut être ta sœur moi ?
    Je suis fille unique et j’aurai aimer qu’on se connaissent plus après cette Colo qu’on a fait ensemble !:)
    Bisous bisous petite laura !

    J'aime

  2. Ton article m’a vraiment touché d’autant plus que je suis très proche de mon frère et ma sœur donc forcément ton article peut quelque peu faire mal ! Mais forcément au fil de tes mots, on comprends mieux !!

    J'aime

  3. Je suis fille unique et j’ai toujours détesté ça… Même si j’aime le calme qui accompagne l’enfant unique!
    Je ne peux pas donner de conseil (ça serait un peu déplacé quand-même ^^) mais j’espère de tout coeur que ton frère saura se remettre en question car le lien fraternel est unique et il peut apporter beaucoup (de ce que je vois avec la famille de mon chéri).
    Vous ne serez jamais seul, alors que moi (le plus tard possible) je le serais un jour…
    Bon courage ❤

    Ps: tu es de Laval??

    Olivia
    http://www.pearly-leblog.fr

    J'aime

  4. Ton article me touche, j’ai 46 ans, un demi-frère de 13 ans de plus que moi. Mon père était veuf quand il a rencontré ma mère, il avait 7 ans, elle l’a élevé s’en est occupé comme si il était son fils. Puis je suis arrivée et j’ai adoré mon grand-frère, mon idole, et je croyais que réciproquement il m’adorait aussi. Notre père est décédé, nous étions déjà adultes et nous mêmes parents, nous nous sommes de moins en moins vus et sa femme à tout fait pour pourri une relation déjà chancelante, elle y a réussi, du jour au lendemain nous ne l’avons plus vu… Il y a deux ans ma mère s’est faite renversée sur un passage protégé, pronostic vital engagé, je téléphone à mon frère qui passe un moment à l’hopital, qui vient à la messe mais pas à l’inhumation et j’envoie de temps à autres un sms sans réponse. Ayant la succession de ma mère à régler, nous n’avions Dieu merci que très peu de bien ensemble ma mère ayant pris ses précautions, je lui écris en lui disant qu’il faut qu’on clôture cette histoire, là sa femme, une vraie vipère me répond en lieu et place de mon frère ce que je prends fort mal bien sur… De mails en mails le ton monte et le jour du premier anniversaire de décès de ma mère je reçois un mail de mon frère qui est un tissu haineux à l’egard de ma mère et moi et dans lequel il me dit qu’il m’a rayé des à vie que nous n’avons aucun lien ensemble… Trois mois après j’apprends le décès de son épouse et n’écoutant que mon bon cœur je lui téléphone afin de présenter mes condoléances, il m’a raccroché au nez…
    Maintenant cela fait presque un an, nous nous parlons par notaires interposés mais je dois dire que cette situation me fait mal. Dernièrement je suis tombée sur des photos d’enfance, nous étions tous les deux avec notre père, et bien cela m’a fait souffrir et je serais prête à renouer des liens avec lui si lui l’etais car après tout nous avons le même père, le même nom, les mêmes gènes en nous… Voilà, je te souhaite de pouvoir te rapprocher de ton frère même si cela te semble difficile car l’absence est encore pire.

    J'aime

    • Merci pour ton témoignage très touchant.. Je suis désolée pour toi, pour ce que tu croyais, pour ce que tu as rêvé.. L’absence est bien pire, l’indifférence est horrible, et pourtant, même si nous vivons sous le même toit mon frère et moi, c’est la même situation.
      J’espère que ton demi-frère saura faire la part des choses. Il ne devrait pas y avoir autant de haine entre personne de la même famille.. C’est vraiment trop triste et dur à vivre..

      J'aime

  5. Je ne peux que trop comprendre ton article..
    Depuis 9 ans je vis chez mon papa et mon frère (de 15 ans maintenant) vit chez ma maman alors notre relation est au point mort…Ca me rends un peu triste mais qui sait peut-etre qu’un jour cette relation reprendra son cours.. J’espère pour toi aussi ❤

    J'aime

  6. Je n’avais pas vu passer cet article. Il est vraiment touchant. On ne choisit pas sa famille malheureusement… on vit avec. Je te souhaite vraiment qu’un jour vous vous reparlerez et vous deviendrez aussi proches que tu aurais aimé l’être.
    Personnellement j’ai un frère et une soeur, avec qui j’ai de bons termes. On n’est pas non plus comme cul et chemise, à se raconter toute notre vie, ni a écumer les bars ensemble (en même temps avec un frère en Thailande et une soeur en Angleterre, ce serait difficile) mais la vie a fait qu’on ne se déchirera probablement jamais, et que (je pense) on cherchera toujours à s’entraider si l’un est dans la merde. Du moins, je l’espère 🙂

    http://bigoudenblues.blogspot.fr/

    J'aime

    • Malheureusement oui.. Je l’espère aussi, au fond de moi, mais je ne me fais pas d’illusion. Merci ❤
      Oh et bah dis donc ! Tu n'es jamais allée en Thaïlande du coup ? Ca aurait pu être une super occasion :p Parfois savoir qu'ils seront là suffit. 🙂

      J'aime

  7. Coucou 🙂 🙂
    Moi j’ai deux grandes soeurs et un grand frère.. J’ai 19 ans, eux 34,32 et 29. Tout n’a pas toujours été rose.. Aujourd’hui ça ne l’est toujours pas.. Mon ressenti par rapport à cette relation? Honnêtement? Eh ben, j’ai l’impression de ne pas exister pour eux et de ne pas être leur soeur.. Ca fait bizarre de se dire que les liens du sang ne sont pas aussi fort qu’on peut le prétendre.. C’est d’ailleurs pour ça que je me suis lancée dans la blogosphère.. pour me sentir entourée et utile pour quelque chose.. Enfin non.. plutôt pour pouvoir m’exprimer.. Chose que je peux difficilement faire avec eux..

    J'aime

    • Oh oui, tu as beaucoup d’années de différences avec eux, c’est peut être pour ça que tu te sens ‘seule’, car vous ne partagez peut être pas les mêmes choses. Tu penses qu’ils ne seraient pas là pour toi si tu avais un soucis ?
      En tout cas je trouve que la blogosphère est une petite famille. Tu feras de belles rencontres. Et je comprends ce que tu veux dire par te sentit entourée et utile. Je pense que c’est l’essence même d’un blog 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s