▲ Les jolies plumes : Dans l’attente d’une gare…

tumblr partir en train

18 heures. Elle regardait sa montre avec impatience, attendant le moment où elle allait enfin pouvoir la sentir contre elle. Assise sur un banc au confort douteux, elle tenait fermement son petit sac contenant tout le nécessaire dont elle aurait besoin : une brosse à dent, une boîte de chewing-gum, son passeport, quelques vêtements de rechange et de l’argent liquide. L’inconnu s’offrait à elle, aussi large et impétueux et rien ne pouvait la préparer à cela.

Ce sentiment, elle l’avait ressenti lorsque son père l’emmenait en mer. Quittant la terre ferme pour un océan d’aventures et de nouveautés, le petit voilier voguait pendant des heures avant de revenir vers le plat pays. C’était leur moment à tous les deux, leur moment où plus rien n’existait si ce n’est l’horizon sans fin, une vie sans limite. Depuis, cette sensation s’était perdue.

Un cri déchirant la tira de ses rêveries. Debout, devant elle, un enfant pleurait à chaudes larmes. Alors que sur le quai de la gare les nombreux voyageurs avançaient d’un pas pressant, ne s’occupant que d’eux-mêmes, il était là. Seul. Comme elle. Et pourtant, imitant toutes les personnes autour d’elle, elle décida de détourner le regard. Ce n’était pas son problème. Malgré la tentative de se convaincre, la jeune fille se leva et se dirigea vers l’accueil de la gare afin de signifier à la dame qui dépassait de quelques centimètres du bureau, qu’un enfant s’était perdu. Après cette action, une sensation nouvelle traversa son corps sans qu’elle ne sache ce que c’était réellement, et elle repartit s’asseoir.

Jamais elle n’avait vu autant de monde rassemblé en un seul endroit. Le tableau annonça 18h30 et, dans le doute, elle sortit son portable : 18h32. Aucun message. Elle ne savait si cela la rassurait ou, au contraire, la rendait triste. Elle avait fait son choix. Il n’était peut-être pas encore au courant de ce qu’elle avait fait. A sa pensée, elle serra ce qui lui servait de valise jusqu’à ce que ses mains blanchissent. Une petite douleur la rappela à l’ordre. Ce n’était pas le moment de faire marche arrière.

A l’annonce de son train, l’excitation se mêlait à l’angoisse. Ses jambes se levèrent sans que son cerveau en soit conscient. C’était l’heure. A chacun de ses pas la rapprochant du wagon, son cœur battait plus vite, plus fort jusqu’à ce qu’elle le sente dans ses tempes. A l’approche des portes, quelque chose la tirait vers l’arrière et elle crut l’entendre dans un murmure « Reviens. »  mais rien. Alors elle se retourna décidée, chassant l’idée de trouver son père ici et pris place sur un siège près de la fenêtre après avoir déposé son sac sur la place d’à côté. Il lui restait encore quelques minutes devant elle où elle pouvait enfin respirer.

18h50. Le train s’élança à toute vitesse.Où allait-t-il ? Elle ne le savait pas, enfin, elle ne savait pas où elle s’arrêterait.. Et c’est un quittant le quai qu’elle la senti, lui remplissant chaque cellule de son corps, plus forte que l’adrénaline… la liberté.

Elle avait fait le choix de tout quitter.
De changer de vie.
De les abandonner.
A jamais.


Voici donc ma première participation à l’atelier d’écriture des Jolies plumes tenu par Fabienne et Célie. Chaque mois, un thème est donné et ce mois ci c’était :

Hall d’aéroport, quai de gare, siège arrière d’un taxi, aire d’autoroute. Il y a ceux qui partent, ceux qui arrivent, ceux qui fuient, ceux qui attendent. Et il y a vous/votre personnage.

Si tu souhaites nous rejoindre, envoie un mail à  latelierdesjoliesplumes@gmail.com afin de leur faire part de ton envie !

Tu peux lire les textes des autres blogueuses en cliquant sur leur pseudo : Dans tes yeuxAilhobelieveLexieswing Missblemish I Feel BlueHello It’s AlexAlways Chasing The SunMa vie de BruneMaman en devenirMaman Raconte.


J’espère que cet article un peu inhabituel t’auras faire plaisir !
Ecris-tu toi aussi de temps en temps ?


 3..2..1.. Virée dans l’espace

Publicités

12 commentaires

  1. Très tendre ce petit texte, j’ai vraiment pris du plaisir à le lire. J’espère lire d’autre de tes textes pour l’Atelier des jolie plumes ! (J’ai d’ailleurs moi-même décidé d’y participer mais je n’écrirai que lorsque le nouveau sujet aura été donné) enfin bref quoi qu’il en soit, j’ai vraiment adoré !

    J'aime

    • Oh merci, ça me fait vraiment plaisir ce que tu me dis là. C’est la première fois que je mets en ligne un de mes textes et ton commentaires me touche beaucoup… 🙂
      J’ai hâte de te retrouver pour le prochain rendez vous alors ! 😀

      J'aime

    • Oui, j’ai pas commencé comme d’habitude, ça peut perturber un peu ^^
      En tout cas c’est très gentil de ta part, ce que tu me dis là me touche beaucoup ! Hihi, je ne pense as écrire aussi bien que ça, mais merci, je suis heureuse que tu penses cela 😀
      Des bisous ! ❤

      J'aime

    • Coucou Cerise,
      C’est très gentil de ta part, vraiment ! Je ne pensais pas que ce texte vous plairait autant !
      Ahah, je n’ai pas la motivation pour faire un roman, je préfère les petits textes sur un thème donné :p
      Bisous !

      J'aime

  2. Je me suis demandé quel était ce nouvel article que tu avais écris avant de lire la fin. bravo ma chérie, tu es une merveilleuse compteuse. une maman très objective 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s