▲ Lettre ouverte à ma maman

 

Un peu de sentimentalisme en cette douce journée de Fête des mamans, et c’est dans cet article que je décide de lui écrire ce que je n’arrive pas à lui dire. Je suis comme ça. Il est très dur pour moi de dire les choses en face. De m’exposer. Et pourtant, me diras tu, c’est ce que je fais sur la toile, et tu pourrais me le reprocher. Tu aurais raison, j’aurai pu faire l’effort de lui écrire une lettre, mais c’est ici que je décide de le faire (et je t’empouette d’abord !)

Macarons pastel

Ma maman est comme toutes les mamans, elle a dû faire des choix quand elle était jeune. Toute bretonne qu’elle était, elle est venue s’installer dans la jungle parisienne accompagnée de mon papa. Je suis née un peu plus tard. Je ne t’en veux pas pour le choix de carrière que tu as décidé de faire. Je ne l’ai compris que plus tard. Il fallait se faire une place dans ce nouveau monde, et je l’ai accepté.

C’est seulement depuis peu que je t’ai redécouverte. Ma maman. Je t’admire toi, avec toute ta force et ton courage dont tu fais preuve chaque jour. Tu es celle qui nous maintient tous, celle qui a toujours le mot pour essayer de détendre l’atmosphère lorsque l’orage fait rage. Et pourtant, derrière cette carapace, tu es si fragile. Et c’est dans ces moments de fragilité que je suis désemparée. J’aimerais être là, j’aimerais te dire que j’ai la solution miracle et que tout va s’arranger.. Mais je suis maladroite, je ne sais pas m’y prendre avec ces choses là.

J’aime passer du temps avec toi et surtout parler de tes souvenirs, ton passé :  ta rencontre avec papa, la sensation d’être enceinte, la fête grandiose de mon baptême… Une mère et une fille doivent partager, et heureusement, j’ai la chance de pouvoir le faire. Avoir une maman ouverte, avec qui je peux parler de tout. Absolument tout. Ma plus grande confidente… Tu as connu mes travers et tu as su me remettre sur la bonne route.

Et pourtant, malgré tout ça, comme toute relation mère-fille, tout n’est pas rose. Je me comporte encore comme une ado butée qui croit avoir raison (c’est pas faux aussi !) et se rebelle contre le monde entier. Moui, je suis désolée, je tiens de mon père. Tu es pourtant ce petit rayon de soleil dans la maison, et je m’étonne toujours à te voir comme ça, si… Joyeuse.

Merci Maman !


Qu’as-tu offert pour la fête des mères ? Qu’aimerais tu lui dire ?
Un mot à dire à ta maman ?
Pourquoi pas ici alors ?


 

3..2..1.. Ta Laura.

 

Publicités

16 commentaires

  1. Oooh ma mutti aussi a quitté sa Bretagne natale pour s’installer à Paris! Sauf qu’après elle est repartie en province et je suis née bien plus tard ^^ c’est beau ce message pour ta maman, je voudrais le faire aussi mais j’ai peur de le publier sur internet, c’est un peu dur à faire pour moi ^^

    J'aime

    • Hihi, les bretons s’expatrient ! ^^
      Ca a été dur pour moi aussi. Je n’ai pas l’habitude de me dévoiler comme ça. Mais c’est aussi mon blog, mon monde, et j’en avais besoin. C’est plus facile que ce que l’on croit au final. 🙂 Mais elle ne l’a pas encore lu…

      J'aime

      • Ah elle suit ton blog? La mienne sait juste que j’en ai un mais pour une fois elle n’a jamais cherché à le lire ^^ C’est fou qu’on ait autant de mal à dire tout ça, c’est pourtant naturel au fond ^^

        J'aime

      • Elle le suit de temps en temps, quand je lui montre surtout ^^ Elle me conseille parfois sur ce qui faudrait changer, les tournures de phrases etc.
        Oui, c’est naturel, mais on est pudique :p

        J'aime

  2. OHHH mais je savais pas que tu étais moitié bretonne moi! J’aime! 🙂

    Ma mère, je ne lui ai rien offert, malheureusement 650 km (Bordeaux-Bretagne) nous séparent.. Alors je ne l’ai qu’appelée, et ce très succinctement parce que j’étais occupée toute la journée.

    Si j’avais le temps, et l’occasion, je lui dirais merci, je lui dirais bravo, je lui dirais combien je l’admire d’avoir réussi à faire de nous ce que l’on est, je lui dirais que je l’aime, que j’aimerais être aussi forte, et qu’elle mérite amplement tout le bonheur qu’elle a enfin aujourd’hui.

    Je l’aime, même si on n’est pas tous les jours d’accord. Je l’aime.

    J'aime

  3. Je viens de lire le message de ma fille et j’ai pleuré d’émotion. je suis fière de ma fille, de ce qu’elle réalise et surtout pour ce qu’elle est. Je t’aime. Maman

    J'aime

  4. j’ai fait exactement le même genre de « déclaration » dans une lettre à ma maman pour la fête des mères de l’année dernière… je ne m’étais jamais livrée comme ça… ❤

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s