▲ Le jour où… J’ai eu mon opération des dents de sagesse

Pour ma part, la nouvelle année commence sur les chapeaux de roues (*Ahem* l’expression à 2 francs 50 que je sais pas comment elle s’écrit). Premièrement, me voici maître d’un vaisseau spatiale pour faire une petite virée dans l’espace avec vous, MAIS, on ne m’avait pas dit qu’il fallait subir une opération afin d’alléger mon corps (J’suis grosse quoi…), de ressentir l’apesanteur et de m’envoler comme un oiseau (cui cui ! ).

Première étape : La préparation des aliments

Accueillez la dinde dans la chambre d’hôpital, conduisez la à l’aide d’une gentille dame. Ne soyez pas apeuré par l’accompagnement de la plus puissante des créatures : sa mÖman. –  Oui,  à ce moment même je me sens comme une petite fille de 5 ans, ou comme un lapin, les fesses contre le coin d’un mur, totalement piégé. J’ai pas été sage, je suis punie (Et VLAN !)

Habillez la de façon la plus décontractée possible. – Me voici donc entièrement nue, vêtue d’une simple blouse avec une vue directe sur mes fesses ! C’est pas grave, j’ai toujours aimé sentir le vent me traverser la raie. Comment vous dire la réaction de ma mère quand, de profil, rangeant mes petites affaires dans ma petite armoire, mes fesses dépassaient. (*ploup ploup*)

Faites la attendre afin qu’elle s’imagine les pires scénarios possibles. – Ma mère pour me détendre : « Sous anesthésie générale on ne sent RIEN » … Rien ? Donc je suis totalement inerte, sur une table, remplie de médecins. Eukey !

Deuxième étape : La cuisson

Bâillonnez la afin qu’elle ne puisse s’enfuir seulement lorsque vous le voulez. – J’avoue, quand le bel infirmier m’a emmené dans les couloirs de l’hôpital, galopant de mille feux sur son étalon, c’était cooool !

Après s’être assuré de son immobilisation, maintenez la dans un rêve intense – Couchée sur une table faisant ma largeur (et toujours les fesses à l’air !), je n’ai jamais eu aussi froid de toute ma vie. Pendant que les médecins s’affairaient à la cuisson de ma bouche, je tremblais comme une feuille (Bon.. Oui par le froid ET la peur) et je vous raconte pas comment je pointais. A en crever les doigts d’une première attaque.

Enfournez la dinde au four pendant 1h à 180*C – Et là… BLACK OUT ! Vous savez, lorsque vous prenez une cuite monumentale, vous vous réveillez dans un lit mais incapable de savoir comment vous êtes arrivées là et surtout, grosse prise de conscience : Qu’est ce que j’ai fait ??

Quoi ma gueule ? Qu’est ce qu’elle a ma gueule ?

Troisième étape : Congélation

Disposez de nombreux glaçons autour de la dinde afin de ne pas la fâcher – Retour dans la chambre, (tiens tout le monde me regarde..), les gens murmurent « Olala, la pauvre… ». Comment vous dire l’état d’esprit dans lequel je me suis trouvée : je veux disparaître. J’ai eu le droit à une magnifique tête d’œuf de Pâques. Gé-nial.

Répétez l’opération avec ses 2 congénères – Au final, je n’ai pas eu si mal que ça (enfin.. que je croyais). Les deux autres nanas étaient bien pire : une  qui avait triplé de volume (Hamtarooo ♪ ) et l’autre j’ai cru qu’elle n’allait jamais se réveillée, en plus toute sa famille était autour d’elle, je vous laisse imaginer la scène morbide dans la tête de ma mère lorsqu’elle est arrivée..

Dernière étape : La dégustation

Pour cette dernière étape, effectivement, j’ai bien dégusté. Ma première nuit se résume à avoir chaud, puis froid, puis chaud, puis humide (Euh…). Ouais, je me bavais dessus. Comment vous dire que j’étais sooooo glam à côté de mon copain. Et comme j’avais mal.

Enfin, cela fait actuellement 4 jours que j’ai faim. Genre, SUPER FAIM. 1 petit suisse, de la purée, de la soupe, ça nourrit pas beaucoup.. Et que je ne sors pas. Faut pas déconner non plus, paye la tronche que je me tape. Retour à la vie réelle demain, comme je me sens bien ! MAIS, voyons le côté positif, je suis allégée et je peux effectuer mon voyage !!

3… 2… 1… Que le Voyage commence.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

29 commentaires

  1. Trop chou l’image 🙂
    C’est fou, j’ai dû avoir de la chance parce que je n’ai quasiment pas gonflé ! Bon courage en tout cas, et une bonne chose de faite 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s